Autre

Bourgeois


Une garniture très courante dans la cuisine du Moyen-Orient. Il s'agit de blé concassé que l'on retrouve en version plus fine ou plus grossière. Outre les qualités du blé, il faut préciser qu'il a un index glycémique bas et est donc autorisé pour les diabétiques mais aussi pour ceux qui prennent soin de compter leurs calories...
Il est aussi savoureux, il accompagne aussi bien les viandes cuites que les grillades ou les légumes.
Sincère??? Il est bon et seul, comme tel !

  • 1 coupelle de foret lavée sous jet froid et égoutté
  • 1 petit oignon
  • 2 tasses d'eau chaude ou de soupe
  • 3-4 cuillères à soupe de pâte de piment rouge
  • huile d'olive
  • sel et poivre au goût
  • Épices arabes comme Camoun ou Bah'rat

Portions : -

Temps de préparation: moins de 15 minutes

PRÉPARATION DE LA RECETTE Burghul :

Dans une casserole, mettez environ 2-3 cuillères à soupe d'huile d'olive, l'oignon finement haché et la pâte de poivron rouge. Chauffer légèrement et ajouter la perceuse. Mélanger sur la bonne chaleur pendant environ deux minutes puis verser l'eau ou la soupe chaude et les épices. Remuer, réduire le feu et couvrir.

Laisser mijoter environ 15 minutes ou jusqu'à ce que le liquide disparaisse et que de petits cratères commencent à apparaître. Retirer du feu et laisser à couvert encore une dizaine de minutes.


L'histoire de la cuisine juive

C'était biblique

Le régime quotidien de l'Israélite commun était principalement composé de pain, de céréales bouillies et de légumineuses. Le pain était mangé à chaque repas. Le pain consommé jusqu'à la fin de la monarchie israélite était principalement composé de farine d'orge.

Pendant le Second Temple, le pain à base de farine de blé devint prédominant. Une variété de pains a été produite. Les pains plats sans levain appelés ouah ou kikkar. Un autre gars était une plaquette mince, connue sous le nom rakik. Un pain plus épais, appelé bonjour, un était fabriqué avec de la farine de la meilleure qualité, généralement à des fins rituelles. Le pain était parfois enrichi par l'ajout de farine de légumineuses (Ézéchiel 4 : 9).

La Mishna (Hallah 2 : 2) mentionne la pâte à pain faite avec du jus de fruits au lieu de l'eau pour sucrer le pain. Les Israélites ajoutaient aussi parfois du fenouil et du cumin à la pâte à pain pour aromatiser et trempaient leur pain dans du vinaigre (Ruth 2:14), de l'huile d'olive ou de l'huile de sésame pour un arôme supplémentaire.

Les légumes ont joué un rôle plus petit mais significatif dans l'alimentation. Les légumineuses et les légumes étaient généralement consommés en ragoût. Les ragoûts à base de lentilles ou de haricots étaient courants et étaient cuisinés avec des oignons, de l'ail et des poireaux pour plus de saveur. Les légumineuses fraîches étaient également frites ou séchées et stockées pendant de longues périodes, puis cuites dans une soupe ou un ragoût. Les légumes étaient également consommés crus avec du pain.

Les Israélites buvaient du lait de chèvre et de brebis lorsqu'il était disponible au printemps et en été et mangeaient du beurre et du fromage. Ils mangeaient aussi du miel, à la fois des abeilles et du miel de dattes.

Les figues et les raisins étaient les fruits les plus consommés, tandis que les dattes, les grenades, les amandes et autres fruits et noix étaient consommés moins fréquemment.

Le vin était la boisson la plus populaire et parfois d'autres boissons fermentées étaient produites.

La viande, généralement de chèvre et de mouton, était rarement consommée par la plupart des Israélites et réservée à des occasions spéciales, telles que des fêtes, des festins ou des fêtes sacrificielles. Les riches mangeaient plus souvent de la viande et disposaient de bœuf, de gibier et de veau.

Les olives étaient principalement utilisées pour leur huile, qui était utilisée crue et pour la cuisson de la viande et des ragoûts. La chasse (généralement le cerf et la gazelle), les oiseaux, les œufs et les poissons étaient également consommés, sous réserve de disponibilité. La viande était généralement cuite dans des bouillons ou des ragoûts et parfois frite. Pour le stockage à long terme, la viande était fumée, séchée ou salée.

La bouillie et la bouillie étaient fabriquées à partir de céréales moulues, d'eau, de sel et de beurre. Ce mélange a également formé la base de gâteaux, qui eux parfois de l'huile ajoutée, appelée shemen , et les fruits avant maturité.

La plupart des aliments étaient consommés frais et de saison. Les fruits et légumes doivent être consommés au fur et à mesure qu'ils mûrissent avant qu'ils ne se gâtent.

Les gens devaient faire face à des épisodes réguliers de faim et de famine. Un travail dur et équitable était nécessaire pour produire suffisamment de nourriture, et les conditions climatiques ont conduit à des récoltes imprévisibles et à la nécessité de stocker autant de nourriture que possible. Ainsi, les raisins ont été transformés en raisins secs et en vin, les olives ont été transformées en huile, les figues, les haricots et les lentilles ont été séchés et les céréales ont été stockées pour une utilisation tout au long de l'année.

Parce que le lait frais a tendance à se gâter rapidement, les Israélites stockaient le lait dans des récipients en peau qui ils faisaient la queue rapidement et je l'ai bu comme du lait aigre épais comme ils l'appelaient laban.

Des descriptions de repas israélites typiques apparaissent dans la Bible. Le livre de Samuel décrivait les rations d'Abigail à David pour le groupe : des miches de pain, du vin, des moutons abattus, du blé frit, des raisins secs et des gâteaux aux figues. Le livre de Ruth décrivait un petit-déjeuner léger typique : du pain trempé dans du vinaigre et des grains grillés ou grillés.

La cuisine a conservé de nombreuses caractéristiques cohérentes basées sur les principaux produits disponibles du début de la période israélienne à la période romaine, même si de nouveaux aliments sont devenus disponibles pendant cette période prolongée. Par exemple, le riz a été introduit à l'époque persane.

Au cours de la période hellénistique, à mesure que le commerce des navets se développait, davantage d'épices sont devenues disponibles, du moins pour ceux qui en avaient les moyens, et davantage de poissons méditerranéens ont été importés dans les villes. À l'époque romaine, la canne à sucre a été introduite.

La nourriture symbolique des anciens Israélites a continué à être importante parmi les Juifs après la destruction du deuxième temple en 70 EC et le début de la diaspora juive.

Le pain, le vin et l'huile d'olive étaient considérés comme des liens directs avec les trois principales cultures de l'ancien Israël : le blé, le raisin et les olives. Dans la Bible, ce trio est décrit comme représentant la réponse divine aux besoins humains (Osée 2 : 23-24) et, en particulier, le besoin de précipitations saisonnières vitales pour la réussite de la culture de ces trois cultures. (Deutéronome 11 : 13-14).

L'importance du vin, du pain et de l'huile est indiquée par leur incorporation dans le rituel religieux juif, avec des bénédictions sur le vin et le pain pour le sabbat et les repas de fête et lors de cérémonies religieuses telles que les mariages et l'éclairage du sabbat et les lumières des fêtes avec de l'huile d'olive.

La cuisine juive moderne est originaire de diverses communautés de la diaspora juive, et la cuisine juive moderne ne ressemble pas beaucoup à ce que mangeaient les anciens Israélites. Cependant, certains plats originaires de l'ancien Israël survivent à ce jour. Ceux-ci incluent cholent, ou Hamina , un ragoût traditionnellement consommé le Chabbat, qui est bouilli pendant 12 heures d'une manière conforme aux restrictions du Chabbat. Il date au moins de la période du Second Temple. Diverses communautés de la diaspora ont créé leurs propres variantes du plat en fonction du climat local et des ingrédients disponibles, qui sont consommés aujourd'hui.

D'autres aliments remontant aux anciens Israélites comprennent pastels ou des tartes avec de la viande de Shabbat et du charoset, une pâte de fruits et de noix sucrée consommée au Seder de Pâques.

Elle était talmudique

Le pain était un aliment de base, et comme dans la Bible, le repas est désigné par le simple terme « manger du pain », donc la loi rabbinique prévoit que la bénédiction sur le pain couvre tout sauf le vin et le dessert. Le pain était fait non seulement de blé, mais aussi d'orge, de riz, de millet, de lentilles, etc.

De nombreux types de fruits ont été consommés. Il y avait une coutume de manger des pommes pendant Chavouot, tandis que des fruits et des herbes spécifiques étaient consommés lors de fêtes et d'occasions spéciales, telles que Roch Hachana. Les enfants ont reçu des noix et des oreilles frites, surtout le soir de Pâques. Les olives étaient si courantes qu'elles étaient utilisées comme mesure ( zayit ).

La viande n'est consommée que lors d'occasions spéciales, le jour du sabbat et les jours fériés. Les pieux gardaient du beau bétail pour le sabbat (Beẓah 16a), mais divers autres plats, collations et épices étaient également sur la table. Les cerfs fournissaient également de la viande, tout comme les faisans, les poulets et les pigeons.

La sauce de poisson fermentée était un article commercial important, étant appelé "garum" chez les Juifs, comme dans le cas des Grecs et des Romains. Pline dit expressément à propos d'un " garum castimonial "(c'est-à-dire le garum casher) qu'il a été préparé selon la loi juive. Un type spécifique de criquet a été mangé. Les œufs ont été mangés si fréquemment que la quantité d'un œuf a été utilisée comme mesure.

La dévastation de la révolte de Bar-Kokhba a considérablement réduit la variété du régime alimentaire local. En conséquence, la quantité de marchandises importées a diminué et les légumes sont devenus un luxe. Le repas typique consistait en une tranche de pain trempée dans de l'huile d'olive, une soupe ou un tas de légumineuses et de fruits, en particulier des figues. Le samedi, une petite quantité de poisson et de légumes est consommée.

Alors que le porc était interdit par la loi juive, comme décrit dans kashrut , le refus de manger du porc n'est devenu central que pour l'identité juive sous la domination romaine. La consommation de porc à l'époque romaine a augmenté et est devenue étroitement liée aux Romains non seulement en tant que cuisine commune, mais aussi en tant qu'animal fréquemment abattu. Jordan Rosenblum a affirmé qu'en ne consommant pas de porc, les Juifs ont gardé leur sens de la particularité et ont même soutenu une révolte silencieuse contre l'Empire romain.

Structure du tableau

Le premier plat était un apéritif mariné pour stimuler l'appétit, suivi du repas principal, qui s'est terminé par un dessert, appelé en grec ?? . Afiḳomen est utilisé dans le même sens. Petites infos ( parperet ) ont été consommés avant et après les repas (Ber. Vi. 6).

Le vin était parfumé à la myrrhe ou au miel et au poivre, le mélange étant appelé condition . Il y avait du vin au vinaigre, du vin d'Amanus et de Cilicie, du vin rouge de Saron, du vin d'Éthiopie et du vin rouge. Certains vins étaient considérés comme bons pour l'estomac, d'autres non. Il y avait de la bière en Egypte appelée zythos (Pes. Iii. 1) et de la bière à base d'épine Prise directe .

L'accent était mis sur le fait de boire avec de la nourriture, car la nourriture sans boire (aucun liquide) provoque des problèmes d'estomac.

Moyen Âge

Les Juifs étaient si répandus au Moyen Âge qu'il est difficile de rendre compte de leur mode de vie en termes de nourriture. Dans les pays arabes, l'auteur Halakhot Guedolot connaissaient certains plats qui semblent être des aliments juifs spécifiques, par exemple, paspag , qui était probablement des biscuits.

Conformable Siddour Amram , le bien-connu " aroset "Est fabriqué dans ces pays à partir d'un mélange d'herbes, de farine et de miel (arabe," ikaalikah ”).

Maimonide, dans "Sefer Refu'ot", mentionne des plats bons pour la santé. Il recommande le pain de blé cuit au four ni trop neuf, ni trop vieux, ni trop fin, en plus de la viande de chevreau, de mouton et de poulet et des jaunes d'œufs. Le lait de chèvre et de vache est bon, et le fromage et le beurre ne sont pas nocifs non plus. Le miel est bon pour les personnes âgées, le poisson avec de la viande blanche solide est sain ainsi que le vin et les fruits secs. Cependant, les fruits frais sont malsains et ne recommandent pas l'ail ou les oignons.

Il y a des informations détaillées sur la cuisine juive italienne dans le livre Massechet Pourim . On parle de tourtes, de châtaignes, de tortues, de crêpes, de petites tartes, de pain d'épices, de civets, de gibier, d'oie rôtie, de poulet, de pigeons farcis, de canards, de faisans, de perdrix, de cailles, de macaroni et de salade. Ceux-ci étaient considérés comme des luxes.

Les Juifs médiévaux opprimés n'appréciaient que les repas copieux le jour du sabbat, les fêtes, les circoncisions et les mariages. Par exemple, les Juifs de Rhodes, selon une lettre d'Ovadiah Bartinura, de 1488, ne vivaient que d'herbes et de légumes, ne goûtant jamais à la viande ou au vin. En Egypte, cependant, la viande, le poisson et le fromage étaient disponibles, à Gaza, les raisins, les fruits et le vin. La nourriture froide est encore appréciée dans l'est. Généralement, un seul plat était mangé, avec du pain frais tous les jours.

Certains plats juifs sont fréquemment mentionnés dans la littérature yiddish depuis le XIIe siècle sont brätzel , lokshen , coller , affamé , bélé .

Barsch ou le bortsch est une soupe de betterave ukrainienne, les plus connues sont Beurk - des sites ou bateau (chalah) manger le jour du sabbat et le chalet (cholent), que Heine commémore, et que les Juifs espagnols appelaient années (hamin). Pudding de sabbat , kigl ou kugel en yiddish, est également bien connu.

C'était moderne

Aux États-Unis, en particulier, la cuisine juive (et les livres de cuisine qui l'ont enregistrée et guidée) ont évolué de manière à éclairer les changements dans le rôle des femmes juives et de la famille juive.

La cuisine juive a également joué un rôle important dans le façonnement de la scène des restaurants occidentaux, en particulier au Royaume-Uni et aux États-Unis. La cuisine israélienne, en particulier, est devenue une tendance alimentaire de premier plan au Royaume-Uni, de nombreux restaurants israéliens ouvrant désormais des restaurants sœurs à Londres et au-delà.

Dans les années 1930, il y avait quatre boulangeries juives à Minneapolis, à quelques pâtés de maisons les unes des autres, préparant des bretzels et d'autres pains frais. Les familles juives achetaient du pain avec Zaha pour leur repas du samedi dans une boulangerie de North Side. Il y avait deux marchés de viande casher et quatre spécialités juives, dont l'un a commencé à être distribué pour ce qui allait devenir les gâteaux au fromage surgelés de Sara Lee. Les épiceries fines vendaient des sandwichs comme du bœuf et du salami.

A Chicago, les immigrants juifs d'Europe de l'Est mangeaient un type de grain d'avoine appelé krupnik, qui ajoutait parfois de l'orge, des pommes de terre, des graisses et du lait lorsqu'ils étaient disponibles. Les Juifs orthodoxes ont continué à observer kashrut . Les travailleurs de la confiserie transportaient des bretzels, de la ficelle et du hareng.


L'agenda de Nico

En changeant la recette de la glace au cacao, j'ai préparé ce parfait avec des cookies. Il est crémeux même sans utiliser la sorbetière.
Essayez de croire !

Ingrédients:
* 400 ml. crème fouettée sucrée (Hoplà)
* 4-5 cuillères à soupe de sucre
* 2 œufs entiers
* 2 jaunes
* 6 cuillères à soupe d'eau naturelle
* 4 cuillères à soupe de cacao
* 1 cuillère à soupe de Nutella
* biscuits

Mettre le sucre, l'eau et le cacao dans une casserole, à feu doux, jusqu'à ce que le sucre fonde. Retirer du feu, laisser refroidir, quand il devient chaud ajouter le Nutella, bien mélanger. Battez les œufs et les jaunes et ajoutez-les au mélange de cacao, mélangez et ajoutez enfin la crème fouettée. Émiettez les biscuits en morceaux assez gros, disposez-les au fond d'un moule à cake (chemisé de papier cuisson, film alimentaire ou aluminium).La quantité de biscuits peut varier à votre convenance. Verser le mélange liquide dessus, mettre au congélateur. Lorsque vous êtes prêt, laissez reposer environ 10 à 15 minutes avant de servir. Retirer du moule, couper en tranches et si vous le souhaitez servir avec votre sauce préférée (nappage pour gâteaux et glaces) ou du chocolat fondu. Je l'ai servi avec du Nutella au micro-ondes ramolli et une cacahuète.


/>




Avec cette recette je participe à la collection de Bon et rapide-Stefania


En modifiant la recette de la glace au cacao, j'ai réalisé ce parfait avec des biscuits.

* 400 ml. smoothie liquide sucré (type Hoplà)
* 4-5 cuillères à soupe de sucre
* 2 oeufs
* 2 jaunes
* 6 cuillères à soupe d'eau plate
* 4 cuillères à soupe de cacao
* 1 cuillère à soupe de Nutella
* des biscuits
.

Le sucre, l'eau et le cacao sont fondus lentement dans une casserole, puis laissés refroidir. Lorsqu'il est chaud, mettez une cuillère à soupe de Nutella, laissez bien refroidir. A part, bien battre les oeufs + les jaunes, puis les ajouter sur la composition cacao et Nutella, mélanger, à la fin on met la chantilly.Dans un moule à cake tapissé d'un papier aluminium, on met les plus gros biscuits émiettés. Vous choisissez la quantité, le nombre de biscuits que vous souhaitez mettre. Versez dessus la composition de crème glacée liquide et mettez-la au congélateur. Avant de servir, sortez le parfait du congélateur environ 10-15 minutes. Retirer du feu, couper en tranches et servir.
Nous pouvons également le servir avec du chocolat fondu, du nutella, de la crème fouettée ou d'autres sauces (toping) que vous aimez.
Si vous le souhaitez, ajoutez plus de cacao ou de Nutella. Si vous ajoutez du Nutella, ajoutez moins de sucre. car il ressort trop sucré ou met de la crème non sucrée.


Vous pouvez trouver des recettes de sauce à la crème glacée ici.

Biscuits salés saveur pizza / Biscuits salés saveur pizza

Ingrédients:

* 200 g de farine
* 50 g de chapelure
* 7 cuillères à soupe de parmesan en grains ou râpé
* 1 cuillère à soupe pleine de concentré de tomate double ou triple Mutti
* 3 cuillères à soupe de Ketchup
* 100 ml. eau gazeuse
* 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
* 1 cuillère à café d'origan séché
* une pincée de bicarbonate de soude
* sel et poivre
.

On mélange dans un bol l'huile, double ou triple concentré de tomate, origan, ketchup, eau gazéifiée, sel et poivre.
Mélanger séparément la farine, la chapelure, le bicarbonate de soude et le fromage râpé, ajouter l'autre mélange liquide et commencer à pétrir. Si la pâte est trop dure, nous ajoutons un peu d'eau et à la place, si elle est trop molle, nous ajoutons la farine. Ce doit être une pâte homogène et facile à étaler. Laisser reposer la pâte 30 minutes recouverte d'un film alimentaire.
Nous étalons la pâte sur environ 2-3 mm d'épaisseur. , nous coupons au couteau ou à la molette ou avec des formes à votre convenance. Nous mettons les biscuits dans le moule recouvert de papier sulfurisé. Cuire au four préchauffé à 180 & # 176 pendant environ 15-20 minutes.





Recette tirée du blog de Mona Poftiti, faites plaisir à la pâte ! et modifié par moi.

Avec cette recette je participe à la collection "Est-ce que nous biscuitons ??" par Micaela Hamster gourmand.

Ingrédient:

* 200 grammes farine
* 50 grammes biscuit
* 7 cuillères à soupe de parmesan ou grana ou autre parmesan
* 1 cuillère à soupe de concentré de tomate
* 3 cuillères à soupe de ketchup
* 100 ml. eau minérale
* 4 cuillères à soupe d'huile
* 1 cuillère à café d'origan
* 1 pointe de couteau à bicarbonate de soude
* sel et poivre
.

Mélanger dans un bol le concentré de tomate, le ketchup, l'origan, l'eau minérale, l'huile, le sel et le poivre.
Mélanger la farine, le fromage râpé, la chapelure et le bicarbonate de soude et verser le mélange de tomates liquide sur le dessus et commencer à pétrir. Si la composition est trop dure, ajoutez plus d'eau, et si elle est trop molle, ajoutez de la farine. La pâte doit être homogène et bonne à étaler. Couvrir de papier d'aluminium et laisser reposer 30 minutes.
Nous étalons une feuille d'environ 2-3 mm, nous coupons différentes formes avec une roue. ou ils peuvent être faits avec d'autres formes.
Mettez les biscuits dans la plaque tapissée de papier, mettez-les au four pendant 15-20 minutes sur une chaleur adaptée 180°.

La recette tirée du blog de Mona Poftiti, s'il vous plaît à table ! mais il est légèrement modifié par moi.

Courgettes farcies au fromage et à la mortadelle / Citrouilles farcies au fromage et à la mortadelle

Peut-être connaissez-vous déjà la recette de ces courgettes farcies, elles sont simples à réaliser et savoureuses elles peuvent être farcies de différents fromages ou de charcuterie.
Très chaud. mais ils restent savoureux même froids.

* 3 plus grosses courgettes
* 100 g de feta grecque
* 80-100 g de ricotta
* 4-5 cuillères à soupe de parmesan ou de céréales râpées
* 2 tranches de mortadelle coupées plus haut
* 1 oeuf
* aneth, persil, origan
* 1 cuillère à café d'ail en poudre
.

Faire bouillir (pas trop) les courgettes entières, environ 5 minutes dans de l'eau salée. Râpez ou écrasez bien la feta et mélangez-la avec la ricotta, le parmesan, l'œuf, la mortadelle en dés, la poudre d'ail, les herbes hachées. A la place de la mortadelle vous pouvez aussi mettre du salami, du jambon cuit..etc.
Lorsque les courgettes sont chaudes, coupez-les en deux dans le sens de la longueur et enfoncez-les avec une cuillère à café en enlevant une partie de la pulpe.
Hachez-le et mélangez-le avec le mélange de fromage et de mortadelle.
Remplissez les courgettes avec le mélange et placez-les dans une poêle graissée avec de l'huile, faites cuire environ 30 minutes dans un four préchauffé, feu moyen.
Servir chaud ou froid.




Avec cette recette je participe à la collection de Pasticci & pasticcini

* 3 plus grosses citrouilles
* 100 gr de Feta (ou lait de brebis)
* 80- 100 gr. ricotta ou urda
* 4-5 cuillères à soupe de parmesan ou de céréales
* 2 tranches de mortadelle plus épaisses coupées en cubes
* 1 ou
* marar, persil, origan
* 1 cuillère à café d'ail en poudre
.

Faire bouillir (pas trop) dans de l'eau salée les courgettes entières, environ 5 minutes. Pendant ce temps, bien émietter la feta et la mélanger avec de la ricotta (urda ou un fromage blanc doux), du parmesan, de l'œuf, de la mortadelle en dés (ou jambon, salami...etc), de l'ail granulé, des herbes finement hachées. Lorsque les citrouilles ont un peu refroidi, coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Creusez au milieu avec une cuillère à café en enlevant un peu du cœur, hachez-le finement et mélangez-le avec du fromage à la crème et de la mortadelle.
Remplissez bien les courgettes, mettez-les dans une poêle graissée avec de l'huile et faites-les cuire au four chauffé à bonne température, environ 30 minutes. jusqu'à ce que la garniture épaississe.
Ils sont servis chauds mais sont bons et froids.


Soleanca

En coproduction avec M. Ion alias adoré depuis le 1er janvier au matin (vers 14h00) j'ai fait de la soleanca, une sorte de très bonne soupe aigre russe le matin après les soirées. J'avoue que les quantités seront approximatives, et pour me nettoyer le visage je dirai que chacun met selon ses goûts. Donc pour un gros pot d'environ 8 personnes il nous faut :

Deux oignons moyens
Saucisses que vous avez et combien vous aimez
3 carottes moyennes
4 - 5 pommes de terre
4 - 5 cornichons
1 citron et demi
un banc d'olives
une tasse de tomates en conserve ou de bouillon, chacun a
bortsch aigre et verdure

pour le début, nous coupons l'oignon finement et le faisons frire et quand il devient vitreux, nous ajoutons les saucisses coupées comme suit

laisser sur le feu jusqu'à coloration dorée

pendant ce temps, coupez les pommes de terre et les demi-carottes en cubes et mettez-les à ébullition

quand ils sont presque cuits, nous prenons les tomates en conserve et un tamis et les frottons avec une cuillère sur le bol pour que seul le jus sorte

ajouter le citron haché, les cornichons et les olives

laisser reposer une minute puis ajouter le bortsch aigre et laisser sur le feu jusqu'à ébullition, éteindre, appuyer sur les verts et le tour est joué

et le résultat dans l'assiette

la plaque d'argile étant une dédicace spéciale pour la bande dessinée

Edité par dor-de-casa, le 05 janvier 2011 - 23:09.

# 2 Irnke

#3 BD

# 4 dor-de-casa

qui le pape a bien un beau corps)))))))

le droit d'auteur appartient à ma bien-aimée, je n'aime pas ce poisson

#5 BD

# 6 petit café

# 7 A_44066

Les fumeurs ne sont-ils pas venus ?
Dites plus de variantes, s'il vous plaît, je suis également intéressé par celui avec du poisson.

# 8 Irnke

Une recette Soleanca (la recette est d'après Marincuta des mariées) adaptée par moi

Normalement pour cette soupe / zama ou comme on veut, on utilise de la choucroute (j'ai eu cette information d'une femme russe, mais elle ne sait pas comment faire, même si elle l'a mangé quand elle était chez sa mère). la maison et l'extérieur sont le mauvais temps, la neige, le froid, ceux-là, je me suis adapté aux pommes de terre, mais la date de vol doit être avec du chou. Musaï & # 33 & # 33 & # 33

Des trucs fumés (saucisses, jambon, côtes levées, salami, etc.) 500-600 gr, ça peut être encore plus, mais c'est déjà trop lourd pour l'estomac et la bête.
2 carottes, 1 persil, 2 oignons plus petits ou plus gros, des poivrons jaunes et rouges (si ce n'est pas bicolore c'est bon et une seule couleur), des feuilles de persil, des olives, un citron, et 4-5 cornichons (si c'est plus gros, 2 -3 pièces suffisent), 3 pommes de terre ou une petite choucroute et 200-300 ml de bouillon, crème aigre au service.

Les viandes fumées sont coupées en lanières, la carotte, le persil sont râpés (je ne l'ai pas donné, j'aime tellement ça). Coupez l'oignon en petits morceaux, le poivron est également coupé en lanières, les concombres sont coupés en petits morceaux.

Dans une casserole mettez un peu d'huile à chauffer, dans laquelle vous mettrez l'oignon et la carotte, le persil (racine) à durcir. Cuire un peu, puis ajouter la viande fumée et cuire ensemble.
Après durcissement, on l'éteint avec le bouillon, on laisse bouillir et on ajoute de l'eau (de préférence il fait chaud, donc on ne perd pas de temps à attendre que tout le jus se réchauffe). Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez-les en cubes ou en lanières de chou. Lorsque les légumes et les viandes sont presque cuits, ajoutez les pommes de terre ou le chou et les concombres. Lorsque toute la composition est cuite, ajoutez le persil et les olives et assaisonnez au goût.
C'est une soupe aigre, servie chaude avec de la crème sure et garnie de 1-2 tranches de citron
Bon appétit.


Recettes du monde arabe et menus pour le Ramadan

et en parlant de ça, j'ai fait un ancien plat arabe :

3 courgettes coupées en dés.
1 tranches de carottes.
1 grosse tomate rouge au four en dés.
1 piment (facultatif)
1 cube rouge de Transylvanie.
1 tasse perceuse
2 tasses d'eau + délicat.
1 tasse de gros burg moulu.
faire revenir les légumes dans un peu d'huile d'olive, ajouter la coupe burger et la soupe chaude.
laissez-le couvert à feu doux jusqu'à ce que toute la soupe / eau diminue.
si vous préférez plus coloré, vous pouvez ajouter un peu de bouillon.

#362 rym

alina, ce sont des biscuits à la semoule fourrés aux dattes.

voici la recette et les quantités faites par ma belle-mère (le résultat se voit)
2 kg.gris
1 kg.faina.
6 sachets de margarine (un pack de 200 gr.).
1 verre d'eau tiède (environ, selon la farine).

la semoule + margarine est bien pétrie, cette pâte doit rester couverte jusqu'au lendemain.
la seconde moitié. ajouter la farine, 3 sachets de levure chimique, la vanille, l'eau et pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte facile à façonner.

puis étalez la pâte, mettez la composition et roulez comme un rouleau, puis coupez en petits morceaux, piquez avec une fourchette et enfournez jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés.

# 363 ange noir

# 364 Costea_39537

oui, donc je ne suis pas ce que je pensais. Merci beaucoup et parce que j'apprécie votre geste, merci de me donner la recette de ces cookies.Ce sont donc des MAKROUT AL GHARS ?
J'ai vu une autre photo mais je n'ai pas trouvé la recette. Madyna l'a posté en septembre.

Edité par alinacos_2004, le 13 novembre 2007 - 16:45.



# 365 andreea fr

Oui Angelico tu le fais comme du pilaf, j'aime ça plus que du riz

# 366 rym

Darkangel, c'est l'exercice.
cuisez autant de légumes que vous voulez et que vous aimez + 1 tomate mûre.. + 1 piment (si vous préférez).
1 tasse perceuse
2 tasses d'eau + délicat.
laisser couvert à feu doux jusqu'à ce que toute l'eau soit réduite.
si vous préférez plus coloré, vous pouvez ajouter un peu de bouillon.

# 367 Lizura

voici la recette et les quantités faites par ma belle-mère (le résultat se voit)
2 kg.gris
1 kg.faina.
6 sachets de margarine (un pack de 200 gr.).

la semoule + margarine est bien pétrie, cette pâte doit rester couverte jusqu'au lendemain.
la seconde moitié. ajoutez de la farine, 3 sachets de levure chimique, de la vanille ou de l'eau florale et pétrissez jusqu'à obtenir une belle pâte facile à façonner.

puis étalez une feuille ronde, mettez la pâte de dattes, et roulez (comme dans le saucisson biscuit), puis coupez au couteau, puis aplatissez un peu à la main, puis, si vous n'avez pas la pince spécialement pour faire le modèle, piquez avec une fourchette. mettre au four jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. saupoudrer de sucre en poudre.

# 368 ange noir

culi s'acanit & # 33
fais la bouffe aujourd'hui & #33 merci sympa & #33 ça va bien avec un agneau rôti pour mon mari (je ne mange pas d'agneau et je ne mange pas beaucoup le soir car je ne suis pas doué la nuit & # 33)

# 369 sarah_nc

# 370 sarah_nc

# 371 sarah_nc

# 372 ange noir

Je suis cassé je suis malade même si je ne mange pas beaucoup & # 33 J'ai mangé il y a 2 nuits en mangeant des pommes de terre au bacon et de la salade de chou (pas des quantités industrielles) et je pensais que je mourais toute la nuit & # 33 maintenant je ne fais que mangez des biscuits secs et des fruits le soir, très peu de nourriture, juste de si petites bouchées & # 33

avec Ada je n'avais qu'une indigestion (tout le temps et elle sortait avec une pince à cheveux), nous avons mangé jusqu'à ce que le ventre craque & # 33 bb c'est différent & # 33 je ne mange pas du tout d'agneau, je ne le fais pas comme ça, bleah & # 33

à propos des dates, le médecin m'a dit de manger à une heure où j'ai faim pendant la journée, donc de grignoter, au lieu d'autres bêtises. Je ne peux pas manger plus de 5 de toute façon, donc ce n'est pas trop lourd & # 33

# 373 sarah_nc

Je suis cassé je suis malade même si je ne mange pas beaucoup & # 33 J'ai mangé il y a 2 nuits en mangeant des pommes de terre au bacon et de la salade de chou (pas des quantités industrielles) et je pensais que je mourais toute la nuit & # 33 maintenant je ne fais que mangez des biscuits secs et des fruits le soir, très peu de nourriture, juste de si petites bouchées & # 33

avec Ada je n'avais qu'une indigestion (tout le temps et elle sortait avec une pince à cheveux), nous avons mangé jusqu'à ce que le ventre craque & # 33 bb c'est différent & # 33 je ne mange pas du tout d'agneau, je ne le fais pas comme ça, bleah & # 33

à propos des dates, le médecin m'a dit de manger à une heure où j'ai faim pendant la journée, donc de grignoter, au lieu d'autres bêtises. Je ne peux pas manger plus de 5 de toute façon, donc ce n'est pas trop lourd & # 33

# 374 Costea_39537

voici la recette et les quantités faites par ma belle-mère (le résultat se voit)
2 kg.gris
1 kg.faina.
6 sachets de margarine (un pack de 200 gr.).

la semoule + margarine est bien pétrie, cette pâte doit rester couverte jusqu'au lendemain.
la seconde moitié. ajoutez de la farine, 3 sachets de levure chimique, de la vanille ou de l'eau florale et pétrissez jusqu'à obtenir une belle pâte facile à façonner.

puis étalez une feuille ronde, mettez la pâte de dattes, et roulez (comme dans le saucisson biscuit), puis coupez au couteau, puis aplatissez un peu à la main, puis, si vous n'avez pas la pince spécialement pour faire le modèle, piquez avec une fourchette. mettre au four jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. saupoudrer de sucre en poudre.

Merci beaucoup Rym pour la recette. le week-end prochain, je vais prendre le temps pour ces cookies. ils sont magnifiques et je pense qu'ils sont très délicieux & # 33 il pleut déjà dans ma bouche, je suis très gourmand, bon que j'aime cuisiner & # 33


L'agenda de Nico

Nouvel An, temps budgétaire. Puis j'ai pensé à participer au concours du Monde de Milla. Une collection pdf avec les recettes les plus cliquées ou commentées en 2012 de votre blog.
Ma recette la plus cliquée de 2012 est galette de riz au jambon cuit et mozzarella. Avec elle je participe à la collection de Milla, qui expire le 31 janvier. Bonjour à tous et bon week-end !

Gâteau de riz au jambon cuit et mozzarella

Ingrédients:

Preparate il risotto : tritate la cipolla ,rosolatela a fuoco moderato in una casseruola con olio (circa 4 cucchiai ),aggiungere il riso ,tostatelo ,bagnate con il vino e lasciate evaporare, quindi aggiungere la passata ,subito dopo il brodo caldo e continuate la cottura ,tenendo il riso al dente..Togliete il riso dal fuoco ,amalgamate con la metà del parmigiano ,salate e pepate. Spennellate una profila con olio ,unite la metà del riso ,sopra adagiate il prosciutto cotto e la mozzarella tagliata a pezzetti ,coprite con il riso rimasto ,spolverate con il parmigiano e cuocete in forno riscaldato a 200 ° per 15-20 minuti.

Per mia curiosità, ho visto che la ricetta più commentata è stata torta di fichi freschi e maraschino .

Orez la cuptor cu sunca si mozzarella, este reteta cea mai cliccata pe anul 2012 ,cu ea partecip la crearea unui pdf de catre blogul Il mondo di Milla . Reteta o gasiti aici .
Din curiozitate , m-am uitat si am vazut ca reteta cea mai comentata a fost tort cu smochine proaspete si maraschino .

Dolcemente privi di. il contest per allergici e non solo

Oggi, niente ricetta . Vi voglio segnalare il contest di Simona (brownasi) "Dolcemente privi di. " del blog Amici allergici lo sapevate che. . Il contest rappresenta un po' il suo mondo di allergica a vari ingredienti. Ha creato il blog con la speranza di informare e sensibilizzare di più sul mondo delle allergie e intolleranze alimentare.
Eh già. pure io sono intollerante al lievito di birra.

Il contest prevede la preparazione di un dolce esente da un ingrediente a scelta tra. latte, glutine e lievito, o nessuno dei tre allergeni . Le regole di questo contest li trovate qui , potete mandare le vostre ricette fino al 25 ottobre 2012.
Con molto entusiasmo ,ho accettato di far parte della giuria. Ciao..a presto!

Cous cous con gamberi, zucchine e pomodori / Cus cus cu creveti, dovlecei si rosii

Quest'estate ho preparato tante volte questo couscous . Ci piace tantissimo. E’ un’alternativa gustosa alla pasta ,si prepara veloce e si mangia anche freddo. Ecco come lo preparo.

Procedimento:
Portate a ebollizione 1 bicchiere d’acqua salata. Fuori dal fuoco aggiungete 1 cucchiaio di olio,versate 1 bicchiere di grani di couscous e mescolate subito. Coprite 5 minuti. Sgranate con la forchetta . Pulire i gamberi scongelati ,eliminando il filamento nero dell'intestino e l'involucro. In una padella si riscalda 3 cucchiai di olio ,mettete l’aglio tritato finemente ,rosolate velocemente e si mettete un po’ di acqua per non bruciarsi. Si aggiunge la zucchina grattugiata (fori grandi) ,i pomodori a cubetti .Cuocete a fuoco medio fino che si ammorbidisco un po’. Aggiungete i gamberi puliti ,tenete ancora sul fuoco circa 8-10 minuti mescolando ogni tanto. Se bisogno, aggiungete un po’ di acqua ,non deve rimanere troppo asciutto. Quando e pronto aggiungete nella padella il couscous sopra e mescolate bene. Aggiustate di sale ,pepate e spolverizzate con il prezzemolo fresco tritato. Si mangia caldo, tiepido ma anche freddo.

Il mio segno zodiacale è Vergine, proprio oggi il 7 settembre compio gli anni.
Dicono che a tavola la Vergine, predilige cibi semplici e tradizionali, disdegnando le sperimentazioni e le ricette troppo sofisticate non ama i piatti troppo speziati, ma piuttosto quelli di facile preparazione e digeribilità.
Eh..si .  mi ritrovo abbastanza in questa caratteristica ,come questo piatto di cous cous.


Agenda di Nico

Arriva l'estate e quando fa caldo, cucinare cose calde è una scocciatura e quindi si inizia alla preparazione delle insalate o piatti freddi di pasta o riso.
L'insalata di pasta o riso è uno di quei piatti che d' estate ci facilitano la vita, può essere preparata in anticipo o all'ultimo momento e fare una bella figura.
Nell' estate sono sempre alla ricerca di qualche ricetta sfiziosa di insalata di pasta o riso fredda. Ecco perché ho pensato a questa raccolta INSALATE O PIATTI ESTIVI DI PASTA O RISO. Aspetto le vostre ricette, grazie.

Il PDF della raccolta lo scaricate da qui

Puoi guardare le ricette della mia raccolta con insalate di pasta e riso-cliccate sulla foto

RETETAR "SALATE DE VARA CU PASTE SI OREZ"

1. publicati reteta in blogul vostru, reteta cu poza. Sunt admise doar retete de salate de vara (reci) cu pasta sau orez. sau alte cereale ca orz, ovaz, mei , grau, kamut,cous cous.
2. sunt admise si retete deja publicate
3. atasati bannerul cu inititiva in postul cu reteta voastra
4. lasati link la reteta voastra ca comentariu in acest post
5. sunt valide si retete de la persoane care nu au blog, trimiteti reteta cu poza la [email protected] , specificand obiectul "retete salate de vara cu pasta si orez"
6. culegerea de retete incepe azi 05 iunie si termina in 30 septembrie 2009

Toate retetele vor fi publicate intr-o lista sub acest post.
Daca cineva observa ca reteta lui nu este in lista , sa ma anunte. asa eu o voi introduce imediat!

Il PDF cu retetele de salate estive de pasta si orez le puteti descarca aici .

Poti sa rasfoieste retetele , clica dedesubt

25 commenti:

felicitari pt. initiativa,nicoleta!daca am timp,postez si eu ceva. dar mai tirziu,ca facem pregatiri de vacanta. se poate,vad,acum am citit!multe retete gustoase si rapide sa se adune in culegerea ta,bafta!

giorni fa volevo fate i fagiolini in insalata con le uova sode:niente di trascendentale, quindi, però ho fatto attacare i fagiolini mentre li lessavo, allora li ho passati alburro, ma mio marito non ci ha creduto che erano progettati per essere al burro!


Bucătăria turcească – feluri de mâncare şi gusturi deosebite

Bucătăria turcescă datează încă din vechime, un element central fiind reprezentat de gătirea cărnii pe frigărui (kebaburi).Pentru că Turcia are acces la mare şi un climat foarte variat, beneficiază de produse proaspete, peşte şi fructe de mare. Printre alimentele de bază se numără orezul şi grâul, iar la capitolul cărnuri – mielul şi puiul, porcul fiind foarte rar consumat sau deloc.

Prin poziţia sa geografică, Turcia a fost influenţată şi în ceea ce priveşte bucătăria, un exemplu fiind şi obiceiul turcesc de a folosi condimente dulci, fructe şi nuci în felurile de mâncare din carne – asemănător cu bucătăria nord-africană.

Printre felurile de mâncare turcească se regăsesc: orezul, produsele din grâu, feluri culinare comune cu Grecia cum ar fi meze (aperitive) şi baklavaua, pilafurile, şiş şi doner kebab, sălăţele cu iaurt, peşte în ulei de măsline, legume umplute şi frunze de vită umplute (dolma).

Brânzeturile albe şi iaurtul sunt preparate din laptele de oaie, iar bulgurul (burghul) preparat din grâu poate fi folosit la fel ca şi orezul.

Pâinea este preparată din grâu, orz şi porumb. Câteva tipuri de pâine turcească sunt pide, o pâine plată, rotundă şi lată, tandirekmedi (pâine coaptă pe pereţii interiori ai unui cuptor rotund de lut numir tandir), simit sau gevrek, o pâine în formă de inel acoperită cu seminţe de susan, mâncată fie simplă fie cu brânză sau gem.

De menţionat că hrana se serveşte în cantităţi mici şi se mănâncă foarte multă pâine.

La micul dejun se consumă alimente cum ar fi – brânză, măsline, pâine, ouă şi gem, iar în unele regiuni se adăugă cârnaţii, roşiile şi castraveţii. Masa de prânz nu este de obicei masa principală a zilei, şi de aceea turcii mănâncă supe sau salate cu desert, iar felurile de mâncare cu carne, care iau mult timp de preparare, sunt lăsate pentru cină. Cina este compusă din supă, felul principal, salată şi desert.

La capitolul legume vorbim de – vinete, ceapă, lintea, fasolea, roşiile, usturoiul şi castraveţii, la fructe – strugurii, caisele, cireşele, pepenele galben şi verde, smochinele, lămâile, fisticul, nucile, migdalele şi alunele, iar la condimente şi verdeţuri – piperul verde, pătrunjelul, chimionul, paprika, menta şi cimbrul.

Carnea, în special şiş kebabul, se pregăteşte în bucătăria turcească mărinată şi friptă la foc deschis. Turcii, în majoritate musulmani, consumă numai carne halaal (animalele sunt sacificate după o modalitate tradiţională, care presupune scurgerea sângelui din animal, orientat spre Mecca). Tipul de carne preferat este mielul de lapte.

Döner kebabul turcesc cuprinde miel sau pui feliat fript încet pe o frigăruie rotativă verticală.

Şiş kebabul este o frigăruie din lemn sau metal cu cuburi mici de carne de orice tip, pui sau peşte, cu sau fără legume, friptă pe grătar. Legumele folosite de obicei sunt vinetele, roşiile, ceapă, ciupercile şi gogoşarii.

Döner kebabul se serveşte sub formă de sandwich lipie sau pâine normală cu salată, roşii, sos de smântână şi ulei, eventual cartofi prăjiţi.

Cârnaţii tradiţionali, serviţi la micul dejun se numesc sucuk, iar meze este o selecţie de mâncăruri servite drept aperitiv cu sau fără băuturi, uneori drept fel principal. Aceste mâncăruri pot fi: măsline, brânză kashar sau brânză albă, murături, tzatziki, köfte (chiftele de carne), pilaki din fasole, usturoi şi ulei de măsline, dolma (frunze de vită de vie, ardei verzi sau vinete umplute cu orez sau carne), börek (foi de aluat foarte subţiri umplute cu brânză, carne sau legume), hummus (din susan, năut, usturoi, ulei de măsline şi suc de lămâie), peşte şi fructe de mare.

Din punct de vedere al deserturilor bucătăriei turceşti, cel mai cunoscut este baklavaua (foietaj cu miere şi nuci tocate). Alte deserturi sunt budincile de orez şi amidon (muhallebi, sutlac), halvaua (halvah), cataiful (kataifi) şi revani (făcut din amidon şi griş).

Se bea kaymak (smântână închegată) pentru a contracara dulceaţa deserturilor turceşti.

Ceaiul şi cafeaua turcească, cu sau fără zahăr, se servesc de obicei după cină sau mai rar odată cu deserturile.


Burghul cu carne cruda.

Se acopera cu o tzipla si se lasa la frigider vreo 3-4 ore. Bulghur-ul trebuie sa se inmoaie. deci se umfla.

P.S. cui nu-i place crud le poate praji. intr-o tigaie dar fara ulei sau pe gratar. sunt f bune si asa.
. si pt. cine nu stie. "bulgurul" este grâu incoltit, uscat şi grosolan tocat.
si inca ceva: reteta asta am facut-o din amintiri. am mancat asa ceva la o familie de musulmani.

Editat de Aninita, 06 March 2009 - 11:10 PM.

#2 nurgül

da, e vorba de cif köfte - adica chiftele cu carne cruda, dar nu am vazut niciodata cu asa de multa carne ca la tine, de obicei se pune vreo 200 - 300 gr si mai mult bulgur, ca sa nu ramana carnea cruda

carnea macinata trebuie framantata cu mult ardei iute foarte foarte bine, ideea este sa nu mai fie cruda ci sa se ``prajeasca`` asa zis de la piscosenia ardeilor se adauga bulgurul si multa salcea (pasta de rosii si ardei rosii fermentata) nu pasta normala si se framanta bine, am impresia ca se adauga si tahin (ulei de susan)

felul asta de chiftele le fac de obicei barbatii pt ca trebuie framantat mult si cu putere

sotului ii plac foarte mult, sunt extrem de iuti si merg cu multa verdeata

#3 diamond

nurgul, scoate te rog pozele din quote! ma derutez!

Ani, prima poza e belea, da sincer as parpoli macar un picut carnea!

#4 Pocahontas

da, e vorba de cif köfte - adica chiftele cu carne cruda, dar nu am vazut niciodata cu asa de multa carne ca la tine, de obicei se pune vreo 200 - 300 gr si mai mult bulgur, ca sa nu ramana carnea cruda

carnea macinata trebuie framantata cu mult ardei iute foarte foarte bine, ideea este sa nu mai fie cruda ci sa se ``prajeasca`` asa zis de la piscosenia ardeilor se adauga bulgurul si multa salcea (pasta de rosii si ardei rosii fermentata) nu pasta normala si se framanta bine, am impresia ca se adauga si tahin (ulei de susan)

felul asta de chiftele le fac de obicei barbatii pt ca trebuie framantat mult si cu putere

sotului ii plac foarte mult, sunt extrem de iuti si merg cu multa verdeata

e vorba de ciğ köfte , in rest e cum ai zis tu

#5 Aninita

. da!
Sotzul meu asa face si le prajeste putin. sunt bune si asa.

#6 Aninita

ciğ köfte . sau cif köfte. asa asa am auzit ca-i spuneau. dar nu stiam cum se scrie. pronuntau "ci chiofte".


Video: MC Taisto - Porvari ft. Sakke (Décembre 2021).